Quand j’ai du mal à faire quelque chose de manière naturelle, la parade que j’ai trouvée et qui fonctionne plutôt bien pour moi, c’est de trouver une autre personne avec qui le faire.

A plusieurs, ça me motive beaucoup plus et ça me responsabilise aussi !

Pourquoi ? Parce qu’ils attendent de moi que je me donne pour arriver au bout ! Que ce soit pour faire du sport, déclarer mes impôts ou faire des travaux chez moi. Mais ça fonctionne aussi pour prier & lire ma bible.

Lire sa bible, c’est pas toujours ce qu’il y a de plus naturel à faire. Mais à plusieurs, c’est vraiment plus simple ! En plus, avec un bon café, un coca ou une bière, imagine comme ça devient encore plus fun !

Une Bible, un café, des disciples !

Tu as déjà entendu parler de groupe de croissance ? Non, je ne parle pas des groupes de maison.

Il s’agit d’un concept développé par Neil Cole, que tu retrouveras dans son livre Une Bible, du café… des disciples. Je dois t’avouer qu’il m’a plutôt pas mal surpris. Autant sur le côté relax que sur la profondeur de cet outil !

Qui dit disciple dit redevabilité

Je t’ai déjà parlé de redevabilité, souviens-toi, à moins que tu nous ai rejoins par après.

Être redevable, c’est devoir quelque chose à quelqu’un.

J’ai été scotché par l’efficacité de ce concept. 

Dans notre contexte de multiplier ou reproduire des disciples, être redevable, c’est prendre la décision de :

  • grandir dans sa vie chrétienne en étudiant sérieusement la Parole de Dieu : partager nos révélations, grandir en sagesse, discernement, connaissances, sainteté et piété.
  • se confier : partager ses luttes et ses fardeaux, avec sincérité et honnêteté. Savoir avouer ses erreurs et ses faiblesses, non pas pour être repris, mais pour être soutenu des autres.
  • prier avec persévérance pour soi et les autres. Tu partageras ensuite les exaucements à ces prières.

Je rappelle, le but est de multiplier des disciples. Croître soi-même pour faire croître les autres. Mais ça ne se fait pas forcément séparément.

Cette redevabilité s’appuie sur la confiance et l’amour, sans quoi, il est impossible de progresser et de se multiplier.

Ma première fois

Je me rappelle que la première fois, c’était compliqué d’être authentique sur des problèmes qui me semblaient tellement personnels. Mais je me suis rendu en les partageant, que je n’étais pas du tout le seul à les combattre. Et qu’à plusieurs, on pouvait finalement se soutenir pour s’en sortir. Ce qui est fou, c’est que me confier permettait à d’autres de se confier ensuite.

Les autres du groupe te sont aussi redevables pour t’instruire, te corriger, te reprendre et t’exhorter.  Toujours dans le principe de le but de t’approprier les 4 E : Évangéliser, Enraciner, Équiper, Envoyer.

“Ça change aussi d’avoir un lieu, un cadre, dans lequel je peux exprimer ce que j’ai vraiment sur le coeur. Ma colère, mon raz-le-bol, mes incompréhensions… Tout ce qui n’est pas « évangéliquement correct » – Matthias Hurpé

Tu veux savoir comment fonctionne, un GDC ?

Un outil multiplicateur à dupliquer à l’infini

Le groupe de croissance apparaît finalement comme un complément du Groupe de Maison, que tu connais peut-être déjà.

Voici le mode d’emploi du groupe de croissance : facile, utile et accessible à tous.

A un moment donné, nous nous sommes institutionnalisés et notre vie d’église s’est alourdie et compliquée: bâtiments, budgets, bus, bureaucratie. Avoir plus de responsabilités n’est pas mauvais en soi, mais nous avons perdu de vue la mission principale que Jésus nous a confiée: « faire de toutes les nations des disciples ».” – Neil Cole

Et je sais que si tu suis mes articles, c’est que tu as envie de faire des disciples.

Comment ça marche ?

  • Un groupe de 2-3 personnes maxi, de même sexe que toi.
  • 1 rdv par semaine
  • Durée : 30-45 mn

Le principe est simple : suivre un plan de lecture à plusieurs. C’est recommandé de faire entre 25-30 chapitres par semaine pour être dans une vraie démarche d’étude de la bible. Mais bien sûr, ce nombre est à déterminer ensemble avec ton groupe.

Moi aussi je me disais que c’était beaucoup de trop.

“ L’un d’entre nous a commencé un groupe de croissance avec quelqu’un qui n’avait pas lu sa Bible depuis des mois mais avait vraiment envie de changer ça… Grâce au groupe, iil lit 30 chapitres par semaine depuis plusieurs mois”  – Saotra Rajaobelina

Au final, tu apprends à :

  • créer et développer des liens solides et profonds,
  • affermir ta foi,
  • grandir dans ta vie avec Dieu.

Et surtout, n’oublie pas le côté convivial en terminant par exemple par un apéro ou un petit dej, en fonction de l’heure où se réunit ton groupe de croissance. Tout ça, en échangeant anecdotes et expériences de vie dans le but de s’enrichir mutuellement !

Et si tu démarrais ton propre groupe de croissance ?

Propose le concept à 1 ou 2 autres personnes et propose-leur de te rejoindre.

 

Et si en attendant, tu prenais le temps de découvrir l’application yesHEis qui te propose des vidéos à partager à tes amis non-chrétiens pour leur partager ta foi ? Tu trouveras aussi des astuces pour t’aider dans l’évangélisation.

N’oublie pas de partager cet article à tous ceux qui veulent reproduire des disciples de Jésus.

Je te retrouve dans mon prochain article pour un ingrédient supplémentaire,

Bastien Cuenot.