Tu as déjà imaginé ton église locale comme un écosystème possible et pertinent pour :

  • Te former à partager ta foi

  • Accueillir les personnes à qui tu auras partagé ta foi

  • Les voir devenir des disciples de Jésus

  • Les voir former d’autres disciples

 

Dans un précédent article, je t’ai rappelé qu’un disciple – un chrétien ou apprenti – grandit au contact de Jésus et devient son imitateur en formant d’autres disciples. Pourquoi ? Pour faire perdurer son message révolutionnaire !

Si tu trouves qu’il y a beaucoup de boulot, tu n’as pas tort !

Tu comprends alors pourquoi il est important que chaque acteur de cet écosystème puisse remplir sa mission.

Et l’église locale a aussi son mot à dire là-dessus. Découvre pourquoi !

Lorsque l’unité passe par l’église

C’est parti pour un flash-back sur ta rencontre avec Dieu :

  • Tu te souviens quand et comment ça s’est passé ?
  • Qui t’a parlé de Jésus pour la première fois ?
  • Et après, comment as-tu décidé de Le suivre ?
  • Et la date de ton baptême ?

Aaaaah, trop émouvant ce genre de souvenirs de mon côté !!!

Sûrement, comme pour la plupart d’entre nous, Dieu a touché quelque chose de sensible en toi. Tu as ensuite décidé de le suivre et assez naturellement, tu as été ajouté à l’Église de Jésus-Christ et tu as démarré une relation nouvelle avec les membres d’une église locale. Tu savais que ce processus est très biblique ?

Le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Eglise ceux qui étaient sauvés(Ac 2.47).

Tu ne trouves pas ça épatant qu’on soit d’office “ajouté par le Seigneur” à l’Église avec les autres chrétiens ?! Il ne veut pas qu’on reste seul dans notre coin, Son intention est d’unir tous les disciples.

 

L’église locale ressemble à quoi, au départ ?

Tu dois sûrement savoir que Pierre avait démarré la première église, où, conduit sous l’action du Saint-Esprit, plus de 3000 personnes décidèrent d’accepter Jésus comme leur Seigneur.

Paul, un autre apôtre, prêchait souvent à l’aréopage d’Athènes. Un autre exemple de rassemblement, pour prêcher l’évangile, était à Ephèse, toujours avec Paul.

Ces rassemblements portent le même nom en grec : “Ekklesia”, qui veut dire “appelé hors de”.

 

Tu ne trouves pas qu’on fait la même chose ? On stoppe nos activités, on sort de chez soi pour nous réunir dans un lieu particulier appelé “église”. Comme à l’époque de Paul !

C’est d’ailleurs Jésus qui a créé la première église avec les 12 disciples, suivis ensuite des 70, puis des 120. Il savait que le rassemblement des disciples était la combinaison parfaite pour attirer les personnes à Dieu, en respectant l’écosystème suivant :

  1. Evangéliser : faire connaître le message de l’évangile
  2. Enraciner : enseigner les nouveaux croyants pour devenir des disciples solides
  3. Equiper : les préparer pour la mission de faire à leur tour des disciples
  4. Envoyer : les envoyer dans d’autres endroits pour former d’autres disciples

C’est ainsi que les églises sont apparues dans les 4 coins du monde et la tienne avec.

 

Ton église respecte-t-elle cet écosystème ?

Que ce soit des évangélistes, des coachs ou des bâtisseurs d’églises, l’église locale renferme tous ces différents potentiels qui participent à l’écosystème que Jésus a amené sur terre. L’objectif ? Que d’autres personnes puissent s’ajouter à tes côtés et vivre le message révolutionnaire que Jésus est venu présenter à ceux qui étaient prêts à l’entendre et le vivre.

Parce que la moisson est grande, Dieu a besoin de nous : d’un maximum d’ouvriers-bâtisseurs, de disciples-missionnaires.

La question est donc la suivante : ton église respecte-t-elle cet écosystème ?

Si ce n’est pas le cas, ou pas à 100%,  alors interroge-toi sur ton implication personnelle dans sa mission. Parce que l’église locale ne pourra réussir son mandat uniquement si ses membres sauront soutenir les 4 différentes branches de cette mission sur le plan local.

 

Pour savoir si ton église remplit sa mission, voici quelques questions à se poser et que tu pourrais peut-être partager avec tes responsables et pasteurs, si tu en as la possibilité :

  • L’évangélisation fait-elle partie de l’ADN de ton église ?
  • De quelle façon suivez-vous les personnes nouvelles pour les enraciner dans leur foi en Jésus-Christ ?
  • Est-ce que la formation de nouveaux disciples-missionnaires est un axe du fonctionnement de ton église locale ?
  • Avez-vous pour vision d’implanter d’autres églises ailleurs dans la ville ou les villes environnantes ?

 

Il faut bien comprendre que l’évangélisation, c’est la culture de l’Église. Jésus a formé ses 12 disciples qui en font formé d’autres, comme tu peux le lire dans les Actes des Apôtres. Et aujourd’hui, l’évangile est arrivé en Francophonie grâce à l’écosystème stratégique du Saint-Esprit, qui a démarré avec Jésus.

En résumé, l’église n’est pas en premier lieu un bâtiment ou une organisation, ni un “club de rencontres” pour se faire des amis ou trouver l’élu(e) de ton coeur ! C’est surtout le rassemblement des chrétiens qui entrent dans le mandat que Dieu a donné à chaque église locale. C’est l’ensemble de ces églises qui constitue l’Église.

 

Prêt pour le prochain article ?

Ce sera peut-être pour toi le début d’un mouvement de multiplication de disciples ! Tu n’as plus que quelques jours à attendre.

Mais en attendant, si tu as dans ton entourage d’autres personnes qui ont envie d’aider leur église locale à vivre ce mandat, alors n’hésite pas à leur partager cet article. C’est aussi ça être un disciple !

 

Et propose-leur un superbe outil pour la première phase d’évangélisation : 10 clés pour interpeller quelqu’un avec le message de l’évangile !