• 🤨 Trop compliqué ? 
  • 😱 Trop risqué ? 
  • 🤫 Il ne faut pas mélanger vie personnelle et professionnelle !

3 principales raisons qui bloquent la plupart des chrétiens. Ils finissent par ne plus partager leur foi sur leur lieu de travail. Toutefois, en passant 7 à 8h/j jour sur ton lieu de travail, c’est potentiellement ⅓ de ta journée que tu partages, chaque jour, avec tes collègues, clients et prestataires ?

 

Pourtant, si on comptait toutes les fois où tu laisses ta foi à la porte d’entrée de ton lieu de travail, à combien s’élèvent les occasions manquées de faire une différence dans la vie d’un de tes collègues ?

Malgré tout, ces points de blocage, je les connais aussi. Je ne savais pas non plus comment les surmonter à un certain moment de ma carrière professionnelle.

Rien que d’y penser, j’en ai des sueurs froides 😰

Tous les matins, tu occupes la même place ou le même poste. Tu as les mêmes habitudes : horaires, tâches, pauses ; avec le personnel, la direction, etc. Que tu sois dans une grande, moyenne ou petite entreprise :

  • tu croises les mêmes personnes
  • tu parles avec les mêmes (ou peut-être que tu ne leur parles pas…)
  • tu fais ta pause-déjeuner avec les mêmes
  • tu bois souvent ton café avec les mêmes

Les semaines, les mois, les années passent, et tu n’as toujours pas réussi à placer un mot sur Dieu. Ou alors, tu as bien tenté une fois ou deux, mais devant le flop général, tu ne t’y hasardes plus. Tu préfères faire en sorte que ça ne vienne pas nuire à ta réputation.

Sentiment de honte ? Peut-être. Ou alors tu ne sais simplement pas comment t’y prendre. Finalement, ce qui te paralyse, c’est la peur !

Et tu as dû t’en rendre compte sur d’autres domaines de ta vie, les peurs non traitées reviennent toujours en boucle selon notre environnement, le public, le contexte, etc.

🤜🏻 Identifier ses peurs pour mieux les combattre 🤛🏻

Quelles sont ces peurs qui peuvent nous rendre muets ou paralysés de honte ?

  • La peur de mettre les gens mal à l’aise : “C’est comme la politique, on n’en parle pas, c’est un sujet qui fâche !
  • La peur d’être rejeté par tes collègues : On te regarde d’un drôle d’air, on ne t’adresse plus la parole
  • La peur d’être le centre d’attention : “Je ne veux pas attirer l’attention sur moi, devenir un sujet de moqueries !”
  • La peur de passer pour un fanatique ou le membre d’une secte :”Avec tout ce qu’on entend aujourd’hui à cause des religions, j’ai pas envie qu’on fasse un amalgame”
  • La peur d’être qualifié de “Sainte-Nitouche” ou de “Curé de campagne”

En résumé, on a peur des critiques, des moqueries, des remarques vexantes, des humiliations. C’est vrai qu’afficher ses opinions, surtout sur sa foi, c’est prendre le risque d’être contredit ou d’être mis dans la boîte de tous ces fanatiques.

💥💥💥5 principes imbattables💥💥💥

J’aimerais te parler de 5 principes imbattables pour faire une différence sur ton lieu de travail, suite à ce que j’ai pu analyser de mon expérience personnelle.

1- Fais rapidement savoir que tu es chrétien

– Euh, t’es pas bien, Bastien, je t’ai dit que j’avais peurrrr !

Je me rappelle de mon grand-père qui me mettait des brassards pour apprendre à nager. Petit à petit, il les dégonflait sans que je ne m’en rende compte. Tant que mes brassards étaient sur moi, j’étais rassuré. Même complètement vidés de leur air. Mais dès qu’il me les enlevait, j’avais peur de nager.

Parfois, j’ai l’impression que nos excuses de vouloir y aller en douceur, c’est comme se cacher derrière un brassard vide. Nos collègues sont sportifs, bricoleurs, artistes et ne s’en cachent pas. Alors, certes la religion c’est un sujet plus sensible, mais pourquoi avoir peur de le dire simplement ? On est loin de faire du prosélytisme !

Un exemple tout simple, lors du retour au travail le lundi matin :

  • Ça s’est bien passé ton week-end ?
  • Ouais, dimanche après l’église, on est allé se faire un karting ! 
  • Tu vas à l’église ?
  • Oui ! J’aime trop ça !

Voilà une approche facile pour glisser que tu es chrétien. Ce n’est peut-être pas la première chose à dire en serrant la main d’une personne pour la première fois. Ce n’est peut-être pas sage de le raconter à certaines personnes qui se moqueront pour sûr de toi. Mais dans la majorité des cas, ce n’est pas quelque chose qui choquera tes collègues.

2- Privilégie les tête-à-tête

On est d’accord que tu ne vas pas monter sur la table à la Cafét’ pour crier à tous tes collègues de se repentir. Tu ne vas sûrement pas conclure tes contrats en priant avec tous tes clients. Mais tu as certainement plus d’affinités avec certains d’entre eux, avec qui tu peux construire une relation plus privilégiée.

Pourquoi tu ne proposerais pas un tête-à-tête à certains de tes collègues ? Cela te permettrait d’approfondir votre relation de travail et tu pourrais connaître leurs besoins et leurs intérêts. Ce genre d’informations te permettrait de pouvoir leur présenter, dans un 2ème temps, un Jésus sur mesure.

Et de cette façon, tu n’as pas la pression du groupe à gérer, ni besoin de le faire directement sur le lieu de travail si tu préfères sortir des locaux.

3- Un événement pénible ou douloureux peut lancer de belles discussions

Si l’un de tes collègues traverse une période difficile : deuil, maladie, licenciement, départ d’un enfant… ton comportement sera plus important que tes mots :

  • Se montrer attentif : à l’écoute, faire preuve d’empathie, de sollicitude
  • Être prévenant : offrir de garder les enfants, de faire le chauffeur…
  • Être attentionné : offrir un un bouquet de fleurs, envoyer une carte, prendre des nouvelles…

4- Développe une bonne réputation

Dans tes propos, tes attitudes, mais aussi dans ton travail, montre-toi sérieux, consciencieux, fais du bon boulot ! Je ne parle pas de perfectionnisme mais d’excellence. Cette différence se situe au niveau de ton coeur et de tes motivations :

  • Sois reconnu pour ton efficacité, ta persévérance, ton endurance
  • Sois apprécié pour ta gentillesse, ton côté serviable, prévenant, joyeux et encourageant
  • Sois “incorruptible” : attention aux commérages, aux critiques et aux plaisanteries douteuses dans lesquelles on peut vite tomber. Montre-toi droit !

5- Mélange-toi avec tes collègues

Ne reste pas à l’écart, sous prétexte des mauvaises blagues, des médisances ou de l’atmosphère lourde, etc.

Jésus nous a dit de briller comme des flambeaux dans le monde, pas de nous cacher.

Alors, au sein de ton entreprise mais aussi à l’extérieur :

  • Partage régulièrement des pauses-café, des déjeuners et même n’hésite pas à inviter
  • S’il y a des événements organisés par le Comité d’Entreprise, participes-y
  • Les pots de départ, d’anniversaire sont des occasions pour des bons gâteaux et des petits mots qui touchent le coeur !
  • Une randonnée, un footing, aller ensemble à la salle de sport… la relation peut se vivre dans d’autres cadres que le bureau et les repas

Et si malgré tout ça, on me tourne le dos et on me critique ? 😭

Oui, c’est vrai que c’est une possibilité. Partager sera toujours une prise de risque. Mais ton amour pour tes collègues fera la différence. Et être conscient que tu es enfant de Dieu dans ton identité, te permettra de combattre tes peurs parasites.

Un conseil : Ne relâche pas ton sens de l’amitié ! Continue de te montrer doux, patient, aimable, serviable, disponible, bienveillant, etc. C’est à force de persévérance, que j’ai pu toucher le coeur de personnes complètement fermées à la foi. Même des cœurs durs pour certains.

Rien n’est impossible, seules les limites de nos esprits définissent certaines choses comme inconcevables.” (Marc Levy)

Le tout est d’essayer, de recommencer, de s’entraîner régulièrement et d’apprendre de nos erreurs et de nos succès.

🤑 Dernière astuce 🤑

Une dernière astuce personnelle : prier avant d’ouvrir la bouche est un réflexe que j’ai pris, parce que ce serait fou de vouloir s’aventurer dans ce challenge, seul. Alors si une occasion de témoigner se présente à toi, respire un bon coup (perso, je prie à ce moment-là) et lance-toi.

 

Si cet article te parle, n’oublie pas de cliquer sur J’aime et de le partager. Et surtout raconte-nous en commentaires si tu as mis un de ces 5 principes en action et comment tu l’as vécu. Merci d’avance 🤩

Bastien Cuenot